dimanche 11 novembre 2012

La forme social du knowledge management

Un très bon article décrivant simplement ce qu'apporte une communauté de pratique, avec une approche sociale du Knowledge Management (KM).

Florence Cariou, qui est interviewée dans cet article, part du principe qu'il y a deux approches du KM, la première focalisée sur l'outil, la deuxième focalisé sur les liens sociaux, c'est-à-dire que cette approche:"... considère qu’il est nécessaire de partir des personnes et non des moyens. Il s’agit de mettre en relation les gens qui ont besoin de partager des informations dans l’optique de développer le partage de connaissances transverses.".

Un autre point de vue intéressant, est que la multiplication de communautés au sein de l'organisation permet à celle-ci d'aller vers un management plus transverse, c'est-à-dire tendre vers une "Entreprise 2.0", comme Florence Cariou le dit: "Pour donner une visibilité et une légitimité aux communautés, celles-ci doivent avoir un objet, un sponsor, un animateur, des membres et des indicateurs de résultats. A mon sens, cette petite recette est très efficace pour installer durablement ce mode de management transverse.".
La conclusion est particulièrement pertinente: "Je pense que, dans un monde de l’information, il est impossible de manager le savoir en le mettant dans des boites. Un savoir ne vaut que parce qu’il est partagé, (ré)-utilisé et adopté. Demain, une entreprise ne continuera à exister que si elle est plus performante dans l’utilisation de ses savoirs et savoir-faire. On va probablement intégrer dans la performance des organisations telle qu’on la connaît aujourd’hui, une performance des échanges, donc une mise en valeur de l’intelligence collective."

Lire l'article de l'Observatoire des Réseaux Sociaux d'Entreprise: "Les communautés de pratique : une nouvelle forme de Knowledge Management transverse, sociale et collaborative".

Yosemite Consulting

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire